Vous êtes

Espace
emploi

Un "plan mobilité" pour améliorer les déplacements

Accueil > Coup de projecteur > Un "plan mobilité" pour améliorer les déplacements

La Communauté de Communes partage désormais la compétence "mobilité" avec la Région Pays de la Loire. Afin de définir l'action à mener dans ce domaine, elle lance un Plan de mobilité simplifié.

Tout au long de l'année 2021, la population sera invitée à s'exprimer sur cet enjeu particulièrement fort sur un territoire rural comme le nôtre.

Un document de planification de la mobilité adapté aux territoires ruraux

Le Plan de Mobilité Simplifié (PMS), créé par la Loi d'Orientation des Mobilités de 2019, est un outil de planification des déplacements, adapté aux enjeux des zones rurales. C'est une démarche souple, pour améliorer les conditions de mobilité des habitants, tout en valorisant et en développant les modes de déplacements alternatifs à la voiture individuelle.

Face à un contexte législatif en évolution, et aux changements de comportements, c'est l'occasion pour les Communautés de Communes du Bocage Mayennais et de l'Ernée de mener une réflexion sur l'évolution des pratiques de mobilité, sur les moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir, et sur le rôle que pourront jouer les collectivités.

La première priorité : développer la pratique du vélo

Parallèlement à la réalisation de ce Plan de Mobilité commun, les deux collectivités s'engagent également dans leur propre Schéma Directeur Cyclable (SDC). Cet outil permet de définir une politique de développement du vélo et de programmer les investissements nécessaires afin de rendre ce mode crédible pour les déplacements quotidiens (vers le lieu de travail, l'école, les centralités...). Ces deux schémas permettront de coordonner l'ensemble des acteurs du territoire agissant en faveur du vélo.

Une réflexion conjointe pour mieux correspondre aux pratiques

Le territoire d'application du PMS correspond à l'ensemble des Communautés de Communes du Bocage Mayennais et de l'Ernée qui regroupent au total 42 communes et près de 40 000 habitants.

Les nombreux pôles internes ou situés à l'extérieur (Laval, Fougères, Mayenne...) organisent les pratiques de déplacements parfois relativement longs et engendrent une dépendance à l'automobile. La réflexion sera donc menée avec l'ensemble des acteurs, pour intégrer ces mobilités internes depuis et vers l'extérieur.

Plusieurs objectifs à poursuivre

  • Disposer d’un document de prospective de la mobilité répondant aux fondements et aux stratégies communautaires (Schéma de Cohérence Territoriale, Plan Climat Air Energie Territorial...) ;
  • Dresser un diagnostic actualisé de l’adéquation entre offre de transport et besoins de déplacements, et mettre en lumière les carences et dysfonctionnements existants ;
  • Déterminer une stratégie de mobilité cohérente sur l’ensemble du territoire et adaptée aux spécificités et besoins locaux avec différentes échelles de déplacements (communes vers pôles de proximité, territoire, lien avec l’extérieur) et publics cibles ;
  • Définir une feuille de route opérationnelle, avec un programme de mesures pragmatiques, hiérarchisées et adaptées aux finances locales, et prenant en compte les préoccupations écologiques et sociales, propres au territoire ;
  • Décliner les orientations du Plan dans les Schémas Directeurs Cyclables Communautaires pour faire du vélo un véritable réflexe pour certains déplacements...

Près d'un an d'études pour la réalisation de ce Plan

La démarche comporte plusieurs étapes : du diagnostic et la définition des orientations à la déclinaison opérationnelle en passant par la construction de la stratégie.

  • Diagnostic, jusqu'à l'automne 2021: il s'agit d'établir un diagnostic fin quant aux conditions et pratiques de déplacements, pour dégager les atouts et faiblesses de chaque mode de transport. Cette phase permettra d'identifier les orientations en matière de mobilité sur le territoire pour les années à venir.
  • Stratégie, fin 2021 à février 2022 : l'objectif est de définir la stratégie à mettre en oeuvre et les mesures concrètes à réaliser, à la fois sur le Plan de Mobilité et sur les Schémas cyclables.
  • Opérationnalité, mars à juin 2022 : seront déclinées les actions et les maillages cyclables de manière opérationnelle. Ceci sous-entend de hierarchiser dans le temps les mesures à mettre en oeuvre et d'identifier le rôle des acteurs...

Une large concertation

Tout au long de la démarche, une large concertation sera organisée avec les communes (questionnaires auprès des Maires), les acteurs de la mobilité, les partenaires institutionnels et associatifs ... afin de co-construire la stratégie de mobilité et les actions à mener. En parallèle, une communication auprès de la population sera menée et son implication sera primordiale pour dresser le diagnostic des pratiques actuelles.