Vous êtes

Stop au gaspillage alimentaire !

Accueil > Coup de projecteur > Stop au gaspillage alimentaire !

En moyenne chaque année, un Français jette 20 kg de déchets alimentaires, dont 7 kg de produits non consommés encore emballés ! Ce gaspillage représente plus de 400 € pour une famille de 4 personnes. Un gaspillage qui a non seulement des conséquences sur le budget des ménages mais qui est aussi un non-sens environnemental !

La production, la transformation, le conditionnement et le transport des aliments nécessitent l’utilisation de ressources naturelles (terres fertiles, eau, énergie, métaux, bois…) et génèrent des pollutions (utilisation d’engrais et de pesticides, émission de gaz à effet de serre…). La production alimentaire représente environ 70 % de l’eau utilisée par les activités humaines. Ne pas manger ce qu’on achète revient donc à puiser dans des ressources naturelles rares, fragiles ou non renouvelables, et à porter atteinte inutilement à notre milieu de vie.

Enjeux éthiques, économiques, sécuritaires, environnementaux … on ne compte plus les conséquences du gaspillage alimentaire. Pour réduire cet impact, nous pouvons tous agir en adoptant des gestes simples au quotidien.

J'achète malin !

Avant de partir faire mes courses : je prépare ma liste en regardant ce qu'il reste dans mon réfrigérateur et dans mes placards : cela m'évitera de racheter la même chose. Et je planifie si possible les repas de la semaine.

Une fois dans le magasin : 

  • j'achète les produits périssables régulièrement et en petite quantité,
  • je privilégie les produits en vrac et au détail,
  • je fais attention aux « super promotions » de denrées fraîches qui risquent de m'entraîner à acheter trop et inutilement,
  • j'achète les produits surgelés à la fin de mes courses, je respecte la chaîne du froid pour éviter la dégradation des aliments,
  • j’achète selon mes besoins,
  • je vérifie les dates de péremption (DLUO / DLC).

DLUO, DLC : qu'est-ce que c'est ?

DLUO : C’est la date limite d’utilisation optimale. Au delà de cette date, le produit ne présente à priori pas de danger pour la santé. Il est encore consommable mais certaines qualités (saveur, odeur…) peuvent être altérées. Sur les étiquettes, on la repère par la mention « A consommer de préférence avant le… ».

Exemples de denrées : gâteaux secs, pâtes…

DLC : C’est la date limite de consommation. Au-delà de cette date, le produit ne doit pas être consommé car il pourrait provoquer une intoxication alimentaire. Sur les étiquettes, on la repère par la mention « A consommer jusqu’au… ».

Exemples de denrées : produits laitiers, viandes fraîches...

Je range mes aliments pour mieux les conserver !

  • Je respecte le mode de conservation indiqué sur les emballages.
  • Je regarde les dates limites de consommation et je range devant ou au-dessus les aliments qui doivent être consommés le plus rapidement. Premier entré, premier sorti !
  • Dans le réfrigérateur : je range les produits à la bonne place en fonction des zones de fraîcheur, je les mets dans des boites fermées pour mieux les conserver et je nettoie régulièrement mon frigo pour éviter la prolifération des bactéries.
  • Je pense à congeler les aliments pour allonger leur durée de vie mais attention je ne congèle pas des aliments déjà périmés ou trop proches de la date limite de consommation.
  • Dans la corbeille de fruits : j'enlève ceux qui sont abîmés : les fruits pourris contaminent ceux qui sont sains.

Je cuisine astucieusement !

  • Je cuisine des quantités adaptées au nombre de personnes à table.
  • Je regarde la durée de vie des produits que j'ai en stock : j'utilise en priorité les produits entamés et dont la date limite de consommation est la plus proche.
  • Je respecte les dosages indiqués sur les recettes et à cette fin, j'utilise les instruments appropriés : verre doseur, balance, cuillères à soupe ou à dessert...
  • J'accommode les restes en vérifiant au préalable qu'ils sont encore consommables.

Si vous avez des restes et peu d'idées, rendez-vous sur les sites : www.lebruitdufrigo.fr, www.marmiton.org ou www.quefaireavec.com.