Vous êtes

Espace
emploi

Le verre, recyclable à 100% et à l'infini !

Accueil > Coup de projecteur > Le verre, recyclable à 100% et à l'infini !

Le verre est la star des matières d’emballages : avec une bouteille, on refabrique exactement la même bouteille ! D’un point de vue économique et écologique, ce cycle perpétuel n’a que des avantages, voilà pourquoi nous devons le recycler…

Quel verre puis-je mettre dans le conteneur à verre ?

Tous les verres d'emballages : bouteilles, pots, bocaux et flacons de parfums sans les systèmes d'ouverture.

Par exemple : pots de yaourt, bouteilles de vinaigre, bouteilles d'huiles végétales, pots de pâte à tartiner, bocal de confiture ou de pâté...

Pourquoi ne pas mettre les autres "verres" ?

  • Le verre culinaire « verre à boire », la vaisselle transparente « en verre », cendriers… ont bien souvent une composition chimique différente du verre d’emballage qui perturbe fortement le processus de recyclage.
    Ce type de verre fond à une température bien plus élevée que le verre d’une bouteille, ce qu’on appelle un infusible. On peut retrouver des morceaux dans les objets finis, ce qui entraîne des défauts dans les nouveaux emballages.
  • La porcelaine et pots en terre cuite gênent également le processus de recyclage.
  • Le verre des écrans (TV, ordinateurs, téléphone…) sont interdits car ils contiennent des produits toxiques et peuvent présenter un risque pour les ouvriers des usines.

Recycler le verre, tout le monde y gagne !

  • Moins gourmand en énergie que sa fabrication, le recyclage du verre diminue les émissions de CO2, principal responsable de l’effet de serre.
    Une tonne de verre recyclé permet d’éviter le rejet de 500 kg de CO2, soit l’équivalent de 3 000 km parcourus en voiture !
  • En le recyclant, on ne prélève quasiment plus de matières premières (silice) dans la nature.
  • Si le verre d’emballage n’est pas trié, il ne peut pas être recyclé et finit dans les ordures ménagères avant d’être incinéré. Ceci pollue considérablement la planète et coûte cher aux collectivités locales.